Communiqué de presse – Les cuisines collectives dénoncent l’impact des mesures d’austérité sur l’autonomie alimentaire

main rouge

Communiqué pour diffusion immédiate

Montréal, le 16 octobre 2014

Journée mondiale de l’alimentation

Les cuisines collectives dénoncent l’impact des mesures d’austérité sur l’autonomie alimentaire

Le Regroupement des cuisines collectives du Québec (RCCQ) profite de la Journée mondiale de l’alimentation, qui se souligne le 16 octobre, pour dénoncer l’impact des mesures d’austérité mises actuellement de l’avant par le gouvernement libéral sur l’autonomie alimentaire des québécoises et québécois. L’autonomie alimentaire est un processus de prise de pouvoir permettant à toutes et tous, l’exercice du droit à l’alimentation.

Alors que 8%, soit un peu plus de 250 000 ménages québécois, vivaient déjà en 2011-2012 de l’insécurité alimentaire, le RCCQ s’inquiète d’une recrudescence des inégalités sociales dans ce contexte d’austérité marqué notamment par la tarification et la privatisation des services publics et par des coupures aux programmes sociaux. Couplé à l’augmentation constante des prix alimentaires – de 4 à 5 % au Québec depuis un an selon le service de planification d’achats alimentaires et de repas SOSCuisine – cette tarification croissante, à travers l’instauration de la taxe santé, l’augmentation des tarifs d’électricité et des frais de scolarité et des CPE, appauvrit et rend plus vulnérable à l’insécurité alimentaire, une part trop importante de la population québécoise.

Considérant que l’accessibilité alimentaire est affaiblie par cette perte de pouvoir d’achat, il serait d’autant plus important de prioriser et soutenir des initiatives qui favorisent l’autonomie alimentaire telles que les cuisines collectives. Tout autrement, il apparait plutôt que le sous-financement actuel à la mission des organismes communautaires autonomes en santé et services sociaux (OCASSS) nuit à la pleine réalisation de leurs missions. Rappelons que dans le cadre de la campagne Je tiens à ma communauté, je soutiens le communautaire, 3000 groupes demandent que le gouvernement ajoute annuellement 225 millions $ au financement de leur mission et qu’il mette en place un véritable programme national. «Alors que nous avons les moyens de faire autrement, il est inacceptable de constater qu’en négligeant les groupes communautaires et qu’en s’obstinant à vouloir atteindre à très court terme l’équilibre budgétaire, le gouvernement du Québec bafoue le droit fondamental à l’alimentation», soutient Mathieu Boily, coordonnateur du RCCQ. «C’est donc dans cet objectif de défense de l’autonomie alimentaire que le mouvement des cuisines collectives se mobilisera le 31 octobre prochain à la manifestation nationale initié par la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation», ajoute-il. En plus d’y dénoncer l’impact des mesures d’austérité, cette manifestation sera l’occasion de mettre de l’avant des solutions fiscales alternatives, totalisant 10 milliards $ par année, qui permettraient de financer adéquatement les services publics et les programmes sociaux et d’éviter des mesures d’austérité.

– 30 –

Source : Regroupement des cuisines collectives du Québec Pour informations et demandes d’entrevues : Élodie Rousselle Chargée de projet aux communications Regroupement des cuisines collectives communication@rccq.org T: (514) 529-3448 www.rccq.org

Article written by