À la découverte de la cuisine avec les enfants autistes

Avec la collaboration d’André Lienhard, enseignant en adaptation scolaire (classe TSA, satellite de John F. Kennedy) à ville Lasalle (école de quartier Eau-Vive),  et Marie-Ève Côté, intervenante en sécurité alimentaire. 

Lumières sur un projet d’apprentissage par la cuisine

Le Carrefour d’Entraide Lachine a récemment débuté une nouvelle collaboration avec une classe d’enfants autistes d’une école de Lasalle, composée de sept enfants âgés entre sept et onze ans.

Le projet est né, dans un premier temps, de l’observation des boîtes à lunch et des habitudes alimentaires des élèves. L’équipe classe composé de leur enseignant et de professionnels les entourant ont constaté que pour la majorité des élèves, les fruits et légumes étaient absents des lunchs. « La diversité était très faible et l’on retrouvait pour certains, uniquement une accumulation de collations, d’aliments transformés pauvres en nutriments et n’ayant pas leur place dans le milieu scolaire pour diverses raisons. », témoigne leur enseignant, monsieur André Lienhard. Face à cette situation, des ateliers culinaires ont été développés afin de faire découvrir de nouveaux aliments et de sensibiliser les jeunes aux saines habitudes de vie avec de petites recettes. Cependant, les moyens dont disposait l’école demeuraient limités, n’ayant accès dans la classe qu’à un four micro-onde. Les possibilités pour ces ateliers étant réduites, des démarches ont été entreprises afin d’avoir accès à une vraie cuisine où il serait possible pour les enfants de faire des apprentissages en situation naturelle.

Après plusieurs recherches, les initiateurs du projet ont été accueillis au Carrefour d’entraide Lachine où ils ont pu monter un projet de cuisine éducative. Les sept élèves ont ainsi pu commencer des ateliers mensuels de cuisine. « Nous avons débuté avec deux visites en novembre et en décembre, avant de réaliser l’enthousiasme des élèves et l’ouverture du milieu d’accueil. Ces deux premières visites étaient donc très encourageantes et stimulantes pour tous les partis. Cela nous a menés à organiser ce projet pour le reste de l’année scolaire 2019-2020. », explique l’enseignant.

Avec le groupe d’enfant, avant de se rendre au carrefour d’entraide pour réaliser les recettes, un gros travail de préparation doit s’effectuer à l’école. Dans un premier temps, les élèves doivent être sensibilisés aux enjeux de sécurité et d’hygiène dans une cuisine. Des vidéos leur sont présentés ainsi que des marches à suivre illustrées et des jeux de rôles sont organisés pour les mettre en situation. Le vocabulaire lié à la cuisine et aux recettes qui seront préparées durant la prochaine visite est aussi travaillé avec eux. En parallèle l’équipe classe prépare, en collaboration avec le carrefour, des recettes santés (légumes, légumineuses, moins de sucre…) qui sont soigneusement illustrées pour que tous les élèves et même les non-lecteurs puissent les suivre.

Le jour venu, les élèves peuvent alors expérimenter et cuisiner entre 9h et 12h diverses recettes (avec les dons de Moisson Montréal et certains achats) avec le soutien des 3 intervenants de la classe et celui des intervenantes du carrefour. Les apprentis cuisiniers peuvent suivre les séquences visuelles (livres de recettes illustrés par André Lienhard qu’ils peuvent ensuite apporter à leur domicile) en temps réel. Les élèves mangent ensuite à l’heure du midi dans le local collectif au Carrefour avec les autres bénévoles de l’organisme. « La fierté d’avoir cuisiné eux-mêmes les mets les motive à goûter à leurs créations, leur permet de découvrir de nouvelles saveurs et de diversifier leur alimentation. C’est un moment où apprentissages, découvertes et plaisirs sont au rendez-vous! », mentionne Marie-Ève côté, intervenante en sécurité alimentaire du Carrefour d’Entraide Lachine.

Certains élèves sont pour la première fois en contact avec un tel milieu et peuvent eux-mêmes, avec l’aide d’intervenants, préparer des plats santés et équilibrés. « Ce projet permet de travailler une multitude d’éléments avec nos élèves. On travaille sur l’estime de soi, l’autonomie dans les déplacements, la motricité fine, la capacité de suivre une recette illustrée, la socialisation, la conscience face au danger, la rigidité alimentaire, les compétences mathématiques et bien d’autres. » Par ce projet l’équipe classe souhaite sensibiliser les familles des élèves à une nourriture saine (les élèves rapportent des plats à la maison pour faire partager leur cuisine), tisser des liens dans la communauté et, bien sûr, faire progresser les jeunes en leur faisant vivre une expérience d’intégration hors du commun. Le projet permet aussi de sensibiliser le personnel et les bénévoles du carrefour d’entraide de Lachine aux personnes en situation de handicap et ainsi les encourager à ouvrir leurs portes à ce public.

« Pour ces élèves les perspectives d’avenir peuvent être sombres, mais par ce projet on espère leur apporter de la joie et peut être, qui sait, réveiller chez eux un nouvel intérêt ou même une passion pour la cuisine. », conclut monsieur Lienhard sur une note positive.

 

Équipe classe JFK :

André Lienhard

Annie Primeau

Élisabeth Sheito

 

Carrefour d’entraide Lachine :

Marie-Ève Côté

Divers autres bénévoles

Article written by