1170 cartes Maxi de 35$ remises à des groupes de cuisines collectives

Isabelle Fortier, directrice des cuisines collectives Tabliers en folie de l’Estrie, est TRÈS contente de recevoir une enveloppe remplie de cartes prépayées (35 $) Maxi  : « Nous, dans la MRC du Val Saint-François, on a 32 groupes qui, chaque mois, viennent cuisiner. Alors on reçoit 32 cartes Maxi. Si ça coûte 20$ par personne pour cuisiner, on rajoute un 20$ grâce à cette carte-là, jusqu’à ce que la carte soit épuisée. Ça nous permet de cuisiner en plus grande quantité, de façon à ce que l’argent de la population (donné aux cuisines collectives via les bons d’achat Maxi) revienne réellement vers la communauté. »

C’est la deuxième année consécutive que la clientèle de la chaîne de supermarchés Maxi manifeste financièrement son appui au mouvement, explique le coordonnateur du Regroupement des cuisines collectives du Québec (RCCQ), Frederic Paré : « cette année, pour la deuxième fois, on a reçu 48 000 $ de citoyens qui ont fait leurs emplettes chez Maxi en juillet dernier. Avec ce montant, on a acheté des cartes-cadeaux qu’on redistribue parmi les groupes de cuisines collectives membres du RCCQ. Ça va notamment permettre à ces groupes d’acheter ce qu’on appelle le « fonds de cuisine », c’est-à-dire des ingrédients comme le sucre, le poivre et la farine. On remercie les citoyens et on remercie Maxi-Loblaw, d’avoir choisi les cuisines collectives comme bénéficiaire de cette opération ».

François Duguay, coordonnateur des cuisines collectives des Bois-Francs, Victoriaville, dit que « les cartes Maxi permettent de bonifier les aliments utilisés par les groupes de cuisine, ce qui est encore plus important en cette période hivernale qui rend certains produits beaucoup plus dispendieux. Ça permet d’imaginer des recettes avec plus de qualité et de quantité. »

Actuellement, 1170 amis imaginaires viennent s’asseoir à la table des cuisines collectives, dit Isabelle Fortier : « Quand on utilise une carte Maxi, c’est comme s’il y avait un participant de plus, mais cette personne-là est imaginaire! Elle ne repart pas avec les plats que nous avons préparés. Tu cuisines pour 5 personnes, mais vous n’êtes que quatre à vous repartir les plats. »

Le dernier impact de cette collaboration bénéficie à la notoriété locale des cuisines collectives sur tout le territoire québécois couvert par les supermarchés Maxi. Frederic Paré explique : « La liste des cuisines collectives actives dans chaque patelin a été remise à Maxi, qui put donc les mettre en valeur dans chaque commerce au niveau local, de façon a ce que les citoyens puissent faire le lien entre notre cause et leur 2$. »

–       30 –

Photo : Isabelle Fortier, Johanne Lavallée, Frédéric Paré et François Duguay se réjouissent de distribuer des cartes prépayées Maxi aux cuisines collectives membres du RCCQ. (Photo : Jack Duhaime)

Info : Jack Duhaime, 514 529-3448 / communication@rccq.org

 

Article written by