Article-Cuisines collectives : des lieux de rencontre et de partage

Disculpa, pero esta entrada está disponible sólo en Francés. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Cuisines-collectives-17MARS-big (1)16 mars 2016 – LA GATINEAU – Démystifier et faire découvrir ce qu’est une cuisine collective : c’était l’objectif des deux café-rencontres organisés mardi dernier, l’un à Gracefield et l’autre à Maniwaki. Une initiative de la Maison de la famille Vallée-de-la-Gatineau, de la Table de concertation des aînés et retraités de la Vallée-de-la-Gatineau et du Regroupement des cuisines collectives de Gatineau.

Les rencontres, animées par Josée Poirier-Defoy, du regroupement, étaient ouvertes à toute la population. Comme l’explique Mélissa Vachon, chargée de projet en sécurité alimentaire pour la Maison de la famille, «Josée baigne dans les cuisines collectives à tous les jours. Donc elle est venue expliquer ce qu’est une cuisine collective, à qui ça s’adresse. Les gens ont souvent des préjugés, ils pensent qu’elles ne s’adressent qu’aux personnes dans le besoin. Ces café-rencontres, c’est comme une étape 1 pour ensuite tenir une formation : les personnes qui vont nous dire qu’elles seraient intéressées à démarrer une cuisine collective, on va les inviter à venir le 28 mars, sous la même formule à Maniwaki et à Gracefield, pour leur donner les outils nécessaires. Et moi je vais faire des démarches auprès des municipalités pour essayer d’obtenir l’utilisation de leurs cuisines. Ce qui est intéressant en ce moment c’est que Moisson Outaouais fournit le fond de cuisine, pour toutes les cuisines collectives qui seront lancées jusqu’au mois d’août, c’est-à-dire les aliments de base comme la farine, le bouillon».

La cuisine collective est un petit groupe de personnes qui mettent en commun temps, argent et compétences pour confectionner des plats économiques, sains et appétissants qu’elles rapportent chez elles. Elle s’adresse à toutes les personnes qui ont le souci d’une saine alimentation pour elles et leur famille, tout en ayant la possibilité de s’impliquer dans leur communauté.

Une cuisine collective se déroule en quatre étapes : la planification, les achats, la journée de cuisson et l’évaluation. Lors de la planification, les personnes choisissent les recettes, déterminent le nombre de portions et calculent le budget. Ensuite, elles vont faire les achats, en fonction de ce qui est en spécial. Enfin, elles se rencontrent pour cuisiner les mets qu’elles divisent et rapportent chez elles. Par la suite, le groupe évalue le déroulement de la rencontre, les recettes et l’esprit d’équipe.

Les cuisines collectives, c’est plus que de la cuisine. Elles permettent de sortir de la maison, faire des rencontres et tisser des liens d’amitiés ; construire la confiance en soi ; valoriser l’autonomie et la prise en charge ; valoriser, acquérir et partager ses connaissances ; expérimenter des projets de travail ; construire un réseau d’entraide ; tisser des liens avec des agriculteurs et encourager l’agriculture écologique et locale.

L’objectif est donc d’en développer dans la région. «Nous en sécurité alimentaire, on aimerait amener les gens vers l’autonomie alimentaire, explique Mélissa Vachon. Les cuisines collectives sont une bonne façon de briser l’isolement, de cuisiner à faible coût et de souvent découvrir des recettes. Quand t’es tout seul et que tu cuisines une lasagne, tu la manges toute la semaine. Tandis que si tu cuisines en groupe, tu peux partir avec deux portions.»

Pour ce qui concerne la Table de concertation des aînés et retraités de la Vallée-de-la-Gatineau, comme l’explique Cassandra Bacon, coordonnatrice, «cela fait partie de notre plan d’actions, suite à nos consultations publiques qui ont eu lieu en octobre. C’était une demande de la part des gens».

Les personnes intéressées peuvent contacter Mélissa Vachon au 819-441-0282 poste 24, mvachon@maisondelafamillevg.com

Cliquez ici pour lire l’article

Article written by