Communiqué de presse – Les cuisines collectives veulent des engagements fermes pour l’autonomie alimentaire

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

17e Journée nationale des cuisines collectives

Communiqué pour diffusion immédiate Montréal, le 26 mars 2014 – En cette 17e Journée nationale des cuisines collectives (JNCC), le Regroupement des cuisines collectives du Québec (RCCQ) profite de la campagne électorale afin d’interpeller les différents partis politiques à s’engager pour la défense du droit à l’alimentation pour toutes et tous, et ce, dans une perspective d’autonomie alimentaire. «En effet, bien que l’alimentation soit reconnue comme un droit humain fondamental par la Déclaration universelle des droits de l’homme, une enquête de Banques alimentaires Canada, une enquête de Banques alimentaires Canada, qui dresse annuellement un rapport sur la faim et l’utilisation des banques alimentaires au pays., démontre une augmentation de 23% des Canadiens ayant eu recours à l’aide d’une banque alimentaire depuis 2008. Pire encore, plus du tiers de ces personnes étaient des enfants», explique Mathieu Boily, coordonnateur général du RCCQ. Le dépannage alimentaire, bien qu’encore essentiel, est une activité qui agit en aval de la problématique de la faim, sans nécessairement avoir une prise sur ses causes structurelles. Ainsi, en rappelant aux candidat.e.s des différentes formations politiques le rôle de l’État dans la protection du droit à l’alimentation, le RCCQ presse les partis à s’engager à garantir l’accessibilité aux produits alimentaires pour tous et toutes. Le RCCQ demande donc aux candidat.e.s des engagements fermes au niveau :

  • De l’amélioration de l’accès physique aux aliments ;
  • De l’intensification des mesures de luttes contre la pauvreté et la faim ;
  • Du contrôle des prix des aliments de base.

Les 1001 visages des cuisines collectives Les cuisines collectives, pratiquées par près de 7000 québécois.e.s à travers la province, correspondent à l’une des pratiques alternatives visant l’atteinte de l’autonomie alimentaire. La cuisine collective est un petit groupe de personnes qui mettent en commun leur temps, argent et compétences pour confectionner, en quatre étapes (planification, achats, cuisson, évaluation) des plats économiques, sains et appétissants qu’elles rapportent chez elles. Plus que de la cuisine, cette pratique est porteuse de transformations sociales par ses fonctions de développement du pouvoir d’agir individuel et collectif, d’amélioration de la santé globale, de renforcement des liens communautaires et sociaux, etc. La JNCC s’inscrit cette année sous le thème «les 1001 visages des cuisines collectives». En plus de représenter des initiatives alimentaires contribuant à l’avancement de l’autonomie alimentaire et à l’exercice du droit à l’alimentation, les cuisines collectives correspondent également à un réseau rassembleur réunissant des femmes et hommes d’âge, d’origines et de classes sociales diverses. Des dizaines d’activités ont lieu à travers la province pour souligner l’apport des cuisines collectives dans nos communautés. Pour découvrir la campagne «les 1001 visages des cuisines collectives», rendez-vous sur le site internet : www.rccq.org et la page facebook du RCCQ : http://on.fb.me/1rp346l.

– 30 –

Source : Regroupement des cuisines collectives du Québec Pour informations et demandes d’entrevues : Élodie Rousselle 514-277-8889 / communication@rccq.org Communiqué de presse PDF : 17e JNCC – Communiqué de presse national

Article written by